sommaire

 Administration
 Bureau
 Statuts
 Règlement intérieur
 Adhésion
 Vie associative
 Le Press-Book
 Cellule base de données
 Cellule photos

 Discussions
 Les Forums
 Chat Rossolis
 Articles
 Proposer un article
 Liste des articles
 Fouiller les archives
 Base de données
 Compte-Rendus
 Bdd visiteurs
 Album photo
 Visites virtuelles
 Taxonomie
 Liens & download
 Banque de photos
 Téléchargements
 Annuaire de liens
 Exclusivité Rossolis
 Cartes de voeux
 Informations
 Calendrier
 Contact
 Recommandez nous
 Statistiques
 Recherches
 Journal des membres
 Espace perso
 Votre Compte
 Petites annonces
 Les Blogs
photo du jour

recherches


espace detente
Les jeux carnivores :
Le pendu
Puzzles glissants

Non carnivore mais conservé suite à vos demandes :

Un grand classique

 
Visite dominicale à l'étang Colin
Transmis par baloovince le 04 décembre 2008 à 22:45:16 UTC
- Sites naturels et jardins botaniques -

 

 C'est un peu par hazard, en feuilletant distraitement les pages de l' Est Républicain, que la mère d'une amie est tombée sur un encart annoncant la manifestation. De suite, elle m'en informa, pas peu fière de sa trouvaille, et vous devinez la suite...Je n'ai pu résister à l'envie de me rendre sur les lieux ! 

En effet, afin de nous faire découvrir la richesse et la diversité biologique du Territoire de Belfort, le Conseil général propose une sortie nature, en ce dimanche 22 juin 2008 de 14h à 18h, à la tourbière de l'étang Colin à Chaux (90), sur le thème "les plantes mangeuses d'insectes"

Durant ce petit périple buccolique, les promeneurs pourront percer le mystère des plantes carnivores au métabolisme atypique, accompagnés par un botaniste de l'association "Espace naturel comtois".

Une découverte des poissons et une animation pêche seront également proposés à destination des petits et des grands qui veulent découvrir l'autre face du miroir. 

 


      














Neuf espèces d'amphibiens et de reptiles tels que la grenouille agile, la
grenouille rousse, la salamandre tachetée ainsi que différents types de poisson sont présents dans l'étang. Cet espace acceuille également diverses espèces remarquables de libellules.

Ci contre, superbe pied de Drosera intermedia, présent sur le site.

   


Sur la commune de Chaux, au coeur de la forêt de la Vaivre, l'étang Colin est un espace naturel sensible géré par le
Département . Il est équipé d'un petit ponton surplombant sa tourbière et permettant l'observation de Drosera et
d'Utriculaire, les deux espèces de plantes carnivores locales.




Pour la visite c'est par ici, suivez le guide !

Le long du petit chemin forestier qui nous fait pénétrer dans la forêt de la Vaivre, mon attention fût vite attirée par la subtile note colorée qui contrastait avec le vert ambiant.


  


Percussion végétale dont le vent effleure les clochettes, la grande digitale (du latin digitus qui signifie doigt, que l'on peut enfoncer dans la fleur) ou Digitalis purpurea. Ne vous fiez pas à sa silhouette délicate, derrière elle se cache une plante d'une remarquable toxicité. Néanmoins, elle n'en demeure pas moins utile puisque l'on extrait la digitotoxine ou digitaline, principe actif utilisé en médecine pour traiter cetains troubles cardiaques.

Après une quinzaine de minutes de marche, j'entrevoie l'objet de ma visite. Les berges de l'étang se dessinent offrant à ma vue les prémices d'une petite tourbière.

 


  


Le soleil était de la partie...bien qu'un peu trop cuisant à mon goût, mais cela n'a pas entamé d'une once ma résolution et je continuais à m'avancer plus avant, loin de l'ombre salvatrice et rafraîchissante de la forêt.

Pour l'occasion le Conseil général avait ériger toute une série de panneaux explicatifs à destinations des badaux, le long d'une des berges de l'étang.

    

Présentation de Sarracenia, Drosera, Utriculaire et Céphalotus.

      

Champ de cyperaceae, exibant fièrement leurs panaches blancs duveteux. Un petit îlot de végétation cerné de toute part par l'élément liquide.

       

A l'entrée du petit ponton en "L", sont affichées les photos des plantes présentent quelques mètres plus loin. 

Le botaniste est déjà fort occupé à livrer les secrets de la tourbière et de ses hôtes à quelques curieux...

Ce qui ne m'empêche pas de distinguer sans tarder les petites tâches rougeoyantes caractéristiques des Droseras. 



                                

Concernant l'Utriculaire, il me faudra attendre que les curieux se dispersent afin de pouvoir la photographier....allonger de tout mon long sur les planches du ponton afin de ne pas trop bouger lors de la prise du cliché. La photo n'est pas parfaite puisque prise en équilibre précaire, d'autant que le sujet de ma convoitise se trouvait à quelques mêtres de moi, merci le zoom !!!

                                   

Après quelques instants de repos durement mérité, le botaniste revint vers moi afin d'accueillir le nouveau venu. Je lu sur son visage la joie l'envahir lorsque je lui dis que j'étais un amateur de plantes carnivores. Il n'aurait pas à débiter tout son laïus à l'attention des néophytes !!! Et par la chaleur écrasante qui régnait alentour, cela était fort appréciable !!!!

Après un court échange j'appris que le rossolis en question était Drosera intermedia, et que l'utriculaire présente sur le site n'était pas U.vulgaris mais une espèce beaucoup plus rare : l'utriculaire jaune pâle ou Utricularia ochroleuca.
Je fût très surpris d'apprendre que le territoire de Belfort comptait qielques spécimens de cette utriculaire placée sur la liste rouge des plantes carnivores menacées au niveau national.

Décidemment cette petite ballade dominicale m'ofrait bien des surprises et de taille en plus  !!!!
Après quelques recherche sur le net, je trouvai des clichés beaucoup plus présentables que les miens à propos de cette utriculaire. 


                                                       

Détail de la hampe florale et des pièges aquatiques.

 

Une fois ma curiosité assouvie et quelques dizaines de photos en boîte, je repris tout comme la majorité des personnes présentes, le cours de ma promenade aux abords de l'étang.



L'Amicale des pêcheurs avait pour l'occasion dressée une petite tonnelle afin d'abriter une série d'aquarium présentant quelques poissons des alentours et quelques autres curisoités...



Courtilière (Gryllotalpa gryllotalpa), encore nommée taupe grillon, que les jardiniers connaissent bien pour les ravages qu'elle occasionne dans les plantations.




Le sourire est un peu tiré mais nos trois salmonidae se pressent pour la photo souvenir !


 Quelques radeaux, hérissent de leurs touffes vertes la surface de l'étang. Il va s'en dire que la sphaigne prolifère aussi dans cet environnement qui lui est propice.




Le retour en Alsace s'annonçait laborieux , dû à la chaleur qui n'avait pas faiblie et au fait que ma petite 106 était devenue une vraie fournaise le temps de mon escapade, puisque garée en plein soleil.

       


La semaine suivante, la responsable de ma sortie m'avait mis de coté l'article paru suite à la manifestation.





Texte et photos: Vincent Erard (Baloovince),  toute reproduction interdite sans l'accord de l'auteur



Biblio, icônographie :

L'Est Républicain.
Informations Conseil général Territoire de Belfort.
Photos de George W. HARTWELL.

 







 

 

 




lecture(s)
 
identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Pour devenir :
Membre de Rossolis !
Visiteur enregistré
liens connexes
· Plus à propos de - Sites naturels et jardins botaniques -
· Nouvelles transmises par baloovince


L'article le plus lu à propos de - Sites naturels et jardins botaniques -:
Grande aventure à Borneo - Partie 1

notez l article
Note actuelle: 0
Votes: 0

Merci de prendre une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Mauvais

options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)

Sujet(s) associé(s) à l'article

- Sites naturels et jardins botaniques -