sommaire

 Administration
 Bureau
 Statuts
 Règlement intérieur
 Adhésion
 Vie associative
 Le Press-Book
 Cellule base de données
 Cellule photos

 Discussions
 Les Forums
 Chat Rossolis
 Articles
 Proposer un article
 Liste des articles
 Fouiller les archives
 Base de données
 Compte-Rendus
 Bdd visiteurs
 Album photo
 Visites virtuelles
 Taxonomie
 Liens & download
 Banque de photos
 Téléchargements
 Annuaire de liens
 Exclusivité Rossolis
 Cartes de voeux
 Informations
 Calendrier
 Contact
 Recommandez nous
 Statistiques
 Recherches
 Journal des membres
 Espace perso
 Votre Compte
 Petites annonces
 Les Blogs
photo du jour

recherches


espace detente
Les jeux carnivores :
Le pendu
Puzzles glissants

Non carnivore mais conservé suite à vos demandes :

Un grand classique

 
Rossolis: Aldrovanda

recherchez dans ce sujet:   
[ Retour à l'accueil | Selectionnez un nouveau sujet ]

Travaux pratiques: Réalisation d'un bac d'Aldrovanda vesiculosa
Transmis par baloovince le 04 October 2008 à 22:40:01 CEST
Aldrovanda
Le TP d'aujourd'hui portera sur la réalisation d'un bac d'Aldrovanda vesiculosa. En effet vous constaterez que la culture et la propagation de cette plante carnivore aquatique réputée capricieuse,  n'est pas si difficile que cela pour peu que l'on connaisse et mette en pratique quelques préceptes de base. 

Le but :

Reconstituer un environnement propice à la culture et la propagation d'Aldrovanda vesiculosa. En mettant un minimum de moyens en oeuvre. 
   Bac ci-contre, 6 mois après sa réalisation. Le résultat est plus qu'encourageant ! Attention cependant, Aldrovanda vesiculosa est une plante très sensible à la pollution, donc tout un chacun et ce malgré de bons soins dispensés, peu payer les frais de changements environnementaux infimes. Si vous croisez l'ami Gérald, il se fera un plaisir de partager avec vous son expérience à ce sujet...

Matériel et technique de confection :


Bien évidemment il vous faudra vous procurez un minimum de fourniture. Rien de trop onéreux soyez tranquille. Tout d'abord un contenant, type bac gerbable en polypropylène d'une contenance d'une vingtaine de litres. Evitez les tailles plus petites car pas stables, les joncs risqueraient de s'étouffer très vite. Il se trouve aisément dans la plupart des magasins de bricolage. Outre sa robustesse, ce récipient affiche une longévité à toute épreuve (traitement anti-UV, une qualité très vivement conseillée !), et un coût somme tout modique pour les services qu'il vous rendra (moins de 10 euros).

  Gérald en pleine action et accessoirement manoeuvre et mérite pour ce TP.

Ensuite il suffira de vous procurer quelques poignées de bon terreau, que vous aurez su adroitement subtiliser à votre chère et tendre mère, et agrémenter le tout d'un volume quasi équivalent de tourbe blonde de sphaigne (denrée que tout amateur de plantes carnivores digne de ce nom possède en quantité non négligeable).

1ère étape : garnissez le fond du bac avec une couche de terreau de 2 cm d'épaisseur, puis réitérez l'opération avec une couche de tourbe bien humide (pour ne pas dire détrempée !!!). Il vaut même mieux mettre votre tourbe au moins 1 semaine avant dans de l'eau de pluie et ne prendre que celle qui a coulée.
 
          

2ème étape, et non la moins importante : vous procurez quelques plants de jonc (ceux destinés à l'ornementation des bassins feront l'affaire, disponible en jardinerie et on l'avantage de rester plus petit que ceux que l'on trouve en milieu naturel au bord des étangs et dans les fossés). C'est la clef et LE GRAND secret afin de garantir la stabilité du milieu et la survie de vos Aldrovandas vesiculosa. Tous ce que vous ajouterez ne sera pas indispensable.

                                                                                                                                                  
Brisez la motte est installez confortablement vos plants, en les insérant au niveau de la couche de terreau. Pour l'occasion, nous introduirons également un iris d'eau afin d'apporter une petite touche de couleur et d'esthétisme à notre composition.


Voilà tout ceci commence à prendre forme ==>


3ème étape : soupoudrez généreusement de sable grossier (non calcaire) type sable de Loire ou sable de quartz utilisé en aquariophilie. L'adjonction de sable n'est pas indispensable mais permet de "fixer" la tourbe, limitant en grande partie la remontée de celle-ci et sa dispersion dans le milieu.

    

4ème étape : mise en eau du bac, avec de l'eau de pluie de préférence, sinon utilisez de l'eau déminéralisée mais surtout rien d'autre. Même si vous êtes impatient d'achever votre oeuvre, ne vous précipitez pas. Cette opération peut virer rapidement au cauchemard, si vous ne prenez pas garde à briser le jet. En effet sous la pression exercée au point d'impact, l'eau va creuser votre "litière" faisant s'échapper la tourbe et le terreau, réduisant par la même à néant, tous vos efforts pour enrayer cette remontée disgracieuse. Un morceau de papier ou encore la main fera l'affaire.
                                                              
 

 5ème et dernière étape : ensemencement de votre bac. Effectué en prélevant quelques brins du "bac mère".  Merci encore au généreux (et anonyme) donateur du zoo, qui nous avait léguer un brin de ce spécimen.
 
       Mission accomplie !!! Les deux "bacs filles" nouvellement formés, sont prêt à affronter leur 1er hiver.  En espérant que ce petit atelier virtuel vous aura donné confiance en vous et l'envie de faire de même.

Exposition conseillée : plein soleil et extérieur toute l'année

Entretiens périodiques :
  • Si vous constatez au printemps un fort envahissement de larves de moustiques, essayez d'en retirer une partie
  • Si vous constatez un envahissement d'algues filamenteuses, en éliminer régulièrement (une fois tous les 2 mois environ)
  • Faites l'appoint d'eau avec de l'eau de pluie ou déminéralisé lorsque le niveau est très bas
  • A protéger de tous produits chimique, attention lors des traitements des plantes voisines ou dispersion de granulés contre les limaces
  • Refaire le bac pour éclaircir les joncs au bout de quelques années (environ 3 ans)                                                              

  Texte et photos: Vincent ERARD, toute reproduction interdite sans l'accord de l'auteur


(Suite... | Travaux pratiques | Score: 5)
5322 lecture(s)