sommaire

 Administration
 Bureau
 Statuts
 Règlement intérieur
 Adhésion
 Vie associative
 Le Press-Book
 Cellule base de données
 Cellule photos

 Discussions
 Les Forums
 Chat Rossolis
 Articles
 Proposer un article
 Liste des articles
 Fouiller les archives
 Base de données
 Compte-Rendus
 Bdd visiteurs
 Album photo
 Visites virtuelles
 Taxonomie
 Liens & download
 Banque de photos
 Téléchargements
 Annuaire de liens
 Exclusivité Rossolis
 Cartes de voeux
 Informations
 Calendrier
 Contact
 Recommandez nous
 Statistiques
 Recherches
 Journal des membres
 Espace perso
 Votre Compte
 Petites annonces
 Les Blogs
photo du jour

recherches


espace detente
Les jeux carnivores :
Le pendu
Puzzles glissants

Non carnivore mais conservé suite à vos demandes :

Un grand classique

 
Drosera capensis crètée, anomalie génétique ou véritable forme?
Transmis par lionel le 14 juin 2004 à 00:00:00 CEST
Drosera

Le Drosera capensis forme crêtée apparait régulièrement en culture et souvent suite à un traitement à l'insecticide. En 1999, j'eus sur des pieds de capensis "type", des pucerons qui s'attaquaient aux jeunes feuilles et à la hampe florale. J'ai donc utilisé un insecticide liquide du commerce convenant pour toutes sortes de plantes et recommandé pour les rosiers. Suite à un traitement choc, des feuilles en formation sont subitement devenues bifides (doubles). J'ai alors tenté la bouture mais malheureusement les plantes ne conservèrent pas cette néo-bifidie.

Quelques mois plus tard, j'appris qu'un producteur, bien connu, du sud de la France commercialisait une forme dichotomée de Drosera capensis qu'il avait baptisé "Drosera capensis forme crêtée". Cette "forme" était pourvue de feuilles parfaitement bifides et parfois trifides. Elle semblait assez stable dans le temps mais ne conservait pas ses particularités si l'on ne l'étêtait pas en hiver. Un ami alsacien acheta la dite plante qui perdit, au bout d'un an, son originalité, elle était redevenue capensis "type".

En juillet 2002, j'entrepris des semailles de graines de Drosera capensis "type" dans une grande jardinière. J'obtins très vite de belles petites plantes qui grandissaient au fil des saisons. En février 2004, j'eus une attaque de pucerons sur les pieds de cette jardinière. Je m'empressais alors de traiter la potée à l'aide d'un insecticide dont la molécule active est la bifenthrine. Début juin, je m'aperçus de la présence d'un plant de capensis dont 75% des feuilles étaient bifides ou trifides, le plus remarquable étant que les nouvelles feuilles, encore en formation, étaient également mutées.

 
 
 
 
 

 

Vue générale de la plante.

  Exemple d'une belle feuille dichotomée, la bifidie a lieu au niveau du quart supérieur de la feuille.
  Exemple de feuille trifoliée. Notez que l'une des folioles est bifide.
  Au centre de la photo, vous pouvez voir une jeune feuille en formation présentant des signes de bifidie.
  Au centre, belle feuille trifide capturant un moucheron.
  Vue dorsale d'une feuille bifide.

 

 

 
 
 
 
 
Personne ne sait pourquoi une telle forme survient de temps en temps en culture ni pourquoi elle disparaît subitement pour revenir au bout de quelques générations.

Le capensis dichotomé, peut-il être considéré comme une véritable forme, au même titre que "alba", "rouge" ou "large"? Doit-on plutôt le considérer comme une simple variation phénotypique de la plante mue par des conditions particulières?

La question reste ouverte...

Texte: Lionel Léopoldès, toute reproduction interdite sans l'accord de l'auteur

Photographies: Gérald Bach, toute reproduction interdite sans l'accord de l'auteur




lecture(s)
 
identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Pour devenir :
Membre de Rossolis !
Visiteur enregistré
liens connexes
· Plus à propos de Drosera
· Nouvelles transmises par lionel


L'article le plus lu à propos de Drosera:
Semis de gemmes de drosera pygmés

notez l article
Note actuelle: 4.28
Votes: 7


Merci de prendre une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Mauvais

options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)