sommaire

 Administration
 Bureau
 Statuts
 Règlement intérieur
 Adhésion
 Vie associative
 Le Press-Book
 Cellule base de données
 Cellule photos

 Discussions
 Les Forums
 Chat Rossolis
 Articles
 Proposer un article
 Liste des articles
 Fouiller les archives
 Base de données
 Compte-Rendus
 Bdd visiteurs
 Album photo
 Visites virtuelles
 Taxonomie
 Liens & download
 Banque de photos
 Téléchargements
 Annuaire de liens
 Exclusivité Rossolis
 Cartes de voeux
 Informations
 Calendrier
 Contact
 Recommandez nous
 Statistiques
 Recherches
 Journal des membres
 Espace perso
 Votre Compte
photo du jour

recherches


espace detente
Les jeux carnivores :
Le pendu
Puzzles glissants

Non carnivore mais conservé suite à vos demandes :

Un grand classique

 
Sarracenia flava var cuprea

Version imprimable  Version imprimable      Envoyer à un ami  Envoyer à un ami






Taxonomie:
Famille: Sarracéniacée
Genre: Sarracenia
Espèce: flava
Variété: cuprea
Nom commun: Sarracène cuivré, yellow trumpet
Localisation géographique: De la Virginie à la Floride (USA)
Niveau de protection: Ce sarracenia figure en annexe II des CITES et bénéficie de protections locales aux Etats Unis.
Description: Le flava cuprea est un sarracenia érigé de grande taille. Les ascidies peuvent mesurer juqu'à 1 m de hauteur et 7 cm de diamètre, au niveau de l'apex. L'opercule, de grande dimension, est fortement cuivré en été lorsque la plante est cultivée au soleil. Cette couleur unique est à l'origine de son nom "cuprea". La plante pousse en rhizome linéaire puis ramifié, dès la cinquième année de culture, où se situent plusieurs points de pousse. En hiver, les feuilles pièges sont remplacées par des feuilles plates incurvées nommées phyllodes. Ces feuilles assurent la survie de la plante durant la saison morte. Les racines sont blanches et rousses, d'une dizaine de centimètres de long. Au printemps, le sarracène cuivré produit une hampe florale, d'une trentaine de centimères, par point de pousse, chaque hampe florale ne produisant qu'une fleur jaune de 6 cm de diamètre environ. La fleur n'est pas autoféconde et nécessite donc une fécondation croisée. Notons que les stigmates sont mûrs avant le pollen.
Exposition:
Plein soleil: La plante se plait au soleil, exposition plein sud.
Exigence par rapport au pH:
Neutrophile: La plante se plait en milieu acide mais supporte très bien des substrats neutres.
Culture:
Appréciation :
En tourbière : La culture est permanente et stable. On place le sarracène sur les parties hautes de la tourbière, en plein soleil. Il résiste aux fortes températures de l'ordre de 40°C comme au gel jusqu'à -15°C. Il est toute fois recommandé de le rentrer en hiver dans les régions situées au nord de Paris. La plante supporte très bien le gel mais présente un retard à la reprise de la végétation au printemps suivant, il est alors difficile d'obtenir un beau pied développé en été.
Durée de vie: Illimitée
Appréciation :
En extérieur: La culture est permanente et stable. On le cultive dans un grand bac à réserve d'eau en plastique de couleur claire d'au moins 7 à 10 L de contenance. Le substrat peut être de la tourbe pure mais il est recommandé de la couper avec des matériaux drainants comme la perlite, les écorces de pin, le sable, la pouzzolane ou encore la vermiculite. La teneur en ses matériaux ne doit pas dépasser les 60 %. Choisissez toujours le matériau le moins couteux et le moins lourd. La plante est placée en plein soleil et arrosée en permacence grâce à la réserve d'eau. Il est recommandé de rentrer la plante en hiver dans les régions situées au nord de Paris. La plante supporte très bien le gel mais présente un retard de la reprise de la végétation au printemps suivant, il est alors difficile d'obtenir un beau pied développé en été. Au printemps, on procède à un nettoyage du sarracenia en coupant les parties mortes comme les feuilles et hampes florales de la saison précédente. Cette opération peut être débutée dès le début de la période froide.
Durée de vie: Illimitée
Appréciation :
En appartement : La culture est permanente et stable tant que l'on respecte la période de repos hivernale de la plante. On le cultive dans un grand pot à réserve d'eau en plastique de couleur claire d'au moins 7 à 10 L de contenance. Le substrat peut être de la tourbe pure mais il est recommandé de la couper avec des matériaux drainants comme la perlite, les écorces de pin, le sable, la pouzzolane ou encore la vermiculite. La teneur en ses matériaux ne doit pas dépasser les 60 %. Choisissez toujours le matériau le moins couteux et le moins lourd. L'éclairage est de préférence naturel bien que l'on puisse utiliser des tubes néon horticoles ou des lampes HQI/HQL, dans ce cas les ascidies sont moins hautes et plus étroites. La plante est placée en plein soleil et arrosée en permanence grâce à la réserve d'eau. En hiver, il est souhaitable de faire hiverner le sarracenia à des températures proches de 5°C. Il est alors particulièrement vulnérable aux attaques fongiques qui apparaissent lorsque le substrat est trop humide ou lorsque les parties mortes n'ont pas été retirées. Il est à noter que la plante ne peut pas se passer de lumière en hiver, au risque de la voir dépérir.
Durée de vie: Illimitée
Appréciation :
En serre chaude: La culture est permanente et stable tant que la plante peut bénéficier d'un repos hivernal au froid. On la cultive dans un grand pot à réserve d'eau en plastique de couleur claire d'au moins 7 à 10 L de contenance. Le substrat peut être de la tourbe pure mais il est recommandé de la couper avec des matériaux drainants comme la perlite, les écorces de pin, le sable, la pouzzolane ou encore la vermiculite. La teneur en ses matériaux ne doit pas dépasser les 60 %. Choisissez toujours le matériau le moins couteux et le moins lourd. La plante est placée en plein soleil et arrosée en permacence grâce à la réserve d'eau. Il est recommandé de ne pas dépasser les 45°C en journée, au risque de voir flétrir et brunir les ascidies. L'humidité de la serre doit être maximale et proche de 90 %.
Durée de vie: Illimitéee
Appréciation :
En serre froide: La culture a lieu en hiver et permet un repos optimal de la plante. L'arrosage doit être réduit de sorte de maintenir le substrat humide. Il est conseillé de surveiller le rhizome de prêt car il est sujet à de nombreuses attaques fongiques.
Durée de vie: Illimitée
Appréciation :
En terrarium: La culture est permanente et stable tant que l'on respecte les conditons de repos hivernale de la plante. Le substrat peut être un mélange de tourbe à 70 % et de sable à 30 %. De la sphaigne fraiche pure convient également. L'arrosage doit être permanent mais sans que les racines trempent dans l'eau. L'éclairage est assuré natuellement ou artificilement à l'aide de tubes néon horticoles ou grolux ou encore à l'aide de lampe HQI/HQL. En terrarium la plante est moins colorée et nettement plus petite, elle ne dépasse généralement pas les 30 cm de hauteur.
Durée de vie: Illimitée
Multiplication:
Sexuée:
Période de repos : La période de repos des graines a lieu au réfrigérateur à 4°C.
Durée de viabilité : 3 ans au moins
Activation au GA3: Inutile
Abrasion du tégument : Inutile
Trempage: Un trempage des graines peut avoir lieu dans de l'eau peu minéralisée pendant trois jours.
Appréciation :
Semis classiques: Les graines sont semées à raison d'1/cm2 sur de la tourbe pulvérulente hydratée. On peut recouvrir la culture d'une plaque de verre ou de plastique afin d'augmenter l'humidité et limiter l'évaporation. Un éclairage naturel est préférable quoique des tubes néon horticoles donnent de bons résultats, à raison de dix heures d'éclairage par jour. A 20°C, elles lèvent au bout de 3 à 6 semaines environ. Les jeunes plantes sont rempotées, sans risque, lorsqu'elles atteignent 3 cm de hauteur avec un minimum de deux feuilles. L'âge adulte est atteint au bout d'un minimum de 5 ans.
Appréciation :
Culture in vitro: Cette méthode donne les meilleurs résultats et permet d'obtenir des plantes en deux fois moins de temps qu'en semis classiques.
Asexuée:
Bouture de rhizome: La bouture de rhizome peut être pratiquée dans la période qui va du 15 mars au 1 juillet. En dehors de cette période les risques de nécroses ou d'attaques fongiques sont importantes et les chances de réussites sont réduites. On coupe alors des tronçons de rhizome, avec ou sans feuille, de plus de 2 cm de longueur et on les dispose sur un lit de tourbe pulvérulente hydratée. Il est possible d'entailler le rhizome en plusieurs endroits face ventrale (en contact avec la tourbe) pour y déposer des hormones de croissance (les hormones pour géranium conviennent). Des entailles pratiquées face dorsale peuvent faciliter la reprise et la pousse de nouvelles feuilles. Les entailles ne doivent pas excéder, en profondeur, 1/4 du diamètre du rhizome.
La bouture mettra plusieurs mois à prendre, selon les conditions de culture. On considère qu'une bouture réalisée en serre chaude prendra trois fois plus vite qu'une réalisée en culture classique à l'extérieur.
Appréciation : ?
Bouture d'ascidie classique: Manque d'information sur le sujet
Appréciation : 0
Bouture de racine classique: Impossible
Appréciation :
Culture in vitro: Il est possible de reproduire le flava cuivré dans un milieu dit de multiplication. On coupe les jeunes pieds en deux parties ou plus puis on repique chaque morceau sur un milieu approprié. Quelques semaines plus tard, on peut procéder à une nouvelle coupe des pieds néoformés. On procède ainsi à l'infini et on obtient, après un an de culture, une centaine de plantes clones issues d'un même pied mère.
Hybridation: Le sarracenia flava s'hybride très facilement avec tout autre sarracenia.
Maladies:
Virus: Les attaques virales sont rares mais lorsqu'elles surviennent il est quasiment impossible de traiter la plante. Les feuilles sont déformées de manière permanente. Rares sont les plantes qui guérissent de se type de maladie.
Acarien: Néant
Puceron: Très fréquent sur les hampes florales et les ascidies en formation
Cochenille: Très fréquent sur les ascidies adultes et en formation
Vers: Rare
Moisissure: Fréquent sur le rhizome et les feuilles mortes en hiver. Une attaque fongique localisée peut très vite gagner toute la plante, même sur un pied apparament en pleine santé.
Germicides:
Chimiques:
Insecticide: Les insecticides du commerce pour rosier conviennent très bien, il n'est pas nécessaire de les diluer.
Bouillie bordelaise Non
Fongicide: Sulfate double d'oxyquinoléine
Naturels:
A base d'algues: Manque d'information sur le sujet
Charbon actif: Il est possible d'appliquer du charbon actif en poudre sur les parties coupées, dans le cadre d'une bouture par exemple.
Engrais
Chimiques:
Solide: Non
Liquide: Non
Naturels:
Oeuf: 1 mL de blanc ou de jaune d'oeuf à injecter dans l'ascidie une fois par mois. Dans le cas où la plante capture des insectes naturellement, il n'est pas nécessaire de la traiter.
Produits carnés: Petits morceaux de viande crue ou cuite à insérer dans l'ascidie une fois par mois. Dans le cas où la plante capture des insectes naturellement, il n'est pas nécessaire de la traiter.
Fumiers divers: Non
Remarques : Le flava cuprea est une plante facile à cultiver et à conseiller aux débutants. Elle orne admirablement les entrées des maisons et les jardins.
 

Auteur Lionel Léopoldés
Année de création 2004
Révision 0









Copyright © par Rossolis Tous droits réservés.

Publié le: 2004-06-08 (2451 lecture(s))

[ Retour ]
Content ©