sommaire

 Administration
 Bureau
 Statuts
 Règlement intérieur
 Adhésion
 Vie associative
 Le Press-Book
 Cellule base de données
 Cellule photos

 Discussions
 Les Forums
 Chat Rossolis
 Articles
 Proposer un article
 Liste des articles
 Fouiller les archives
 Base de données
 Compte-Rendus
 Bdd visiteurs
 Album photo
 Visites virtuelles
 Taxonomie
 Liens & download
 Banque de photos
 Téléchargements
 Annuaire de liens
 Exclusivité Rossolis
 Cartes de voeux
 Informations
 Calendrier
 Contact
 Recommandez nous
 Statistiques
 Recherches
 Journal des membres
 Espace perso
 Votre Compte
photo du jour

recherches


espace detente
Les jeux carnivores :
Le pendu
Puzzles glissants

Non carnivore mais conservé suite à vos demandes :

Un grand classique

 
Sarracenia purpurea ssp venosa

Version imprimable  Version imprimable      Envoyer à un ami  Envoyer à un ami






Taxonomie:
Famille: Sarracéniacée
Genre: Sarracenia
Espèce: purpurea
Sous espèce: venosa
Nom commun: Sarracène pourpre, purple pitcher plant
Localisation géographique: Etats Unis(New Jersey, Louisiane...)
Niveau de protection: Ce sarracenia figure en annexe II des CITES et bénéficie de protections locales aux Etats Unis.
Description: Ce sarracenia est en forme de "rosette". Les feuilles sont disposées autour d'un rhizome vaguement cylindrique et mesurent 10 à 20 cm de hauteur. Elles sont trapues, amples, pubescentes et de couleur pourpre. Le cornet est étroit à la base pour prendre une forme ventrue à l'apex. Il est surmonté d'un large opercule ondulé et pubescent sur sa face interne. L'opercule, à l'inverse des autres sarracenia, est orienté à la verticale de sorte de laisser pénétrer la pluie dans le cornet. Il est fréquent d'observer l'ascidie complètement remplie.
Un péristome étroit ceinture le bord ventral du cornet et est pourvu, comme l'opercule, de nombreuses glandes nectarifères qui produisent un nectar qui attire les insectes. Ceux-ci tombent ensuite dans le piège et se noient.
D'avril à juin, la plante fleurit en produisant jusqu'à une quinzaine de hampes florales pourvues d'une unique fleur rouge sombre, aux senteurs de tomate. Si la fécondation se produit (fécondation croisée obligatoire), les graines murissent jusqu'au mois de septembre/octobre. Elles sont au nombre de 10-15 environ, tout dépend des conditions de culture.
Le rhizome double de taille chaque année, les racines qui en partent sont d'abord blanches puis noires. Elles sont fibreuses et s'enfoncent jusqu'à 15-20 cm dans le sol.
Exposition:
Plein soleil: Exposition plein sud
Mi-ombre: L'exposition mi-ombre est possible, dans ce cas les urnes sont plus grandes et peu colorées.
Exigence par rapport au pH:
Acidophile: Ce sarracène croît en milieu acide.
Culture:
Appréciation :
En tourbière : La culture est stable et permanente.
Le purpurea se plait à tous les étages de la tourbière mais affectionne les parties basses où affleure l'eau. Il supporte les températures extrêmes allant de -20°C en hiver à 40°C en été, sans conséquences sur le feuillage. Au printemps, il est recommandé d'enlever les parties mortes, quoique ce ne soit pas obligatoire pour ce mode de culture.
Durée de vie: Illimitée
Appréciation :
En extérieur: La culture est stable et permanente.
Le purpurea est cultivé en grand pot de plastique de 7 à 10 L de contenance. Il est conseillé d'utiliser des pots à réserve d'eau de couleur claire. Le substrat se compose de tourbe blonde pure ou d'un mélange de tourbe 60 % et 40 % d'écorce de pin (morceaux de plus de 2 cm de côté); sable, perlite, vermiculite, pouzzolane sont un luxe bien inutile pour un sarracène rustique aussi peu exigeant. L'arrosage est permanent et a lieu grâce à la réserve d'eau qui doit être remplie d'eau peu minéralisée durant toute la période estivale. Il n'est pas utile et même déconseillé de couvrir le sarracène pourpre d'un voile d'hivernage en saison morte.
Durée de vie: Illimitée
Appréciation :
En appartement : La culture est stable et permanente tant que l'on respecte la période de repos de la plante.
Le purpurea est cultivé en grand pot de plastique de 3 à 5 L de contenance. Il est conseillé d'utiliser des pots à réserve d'eau de couleur claire. Le substrat se compose de tourbe blonde pure ou d'un mélange de tourbe 60 % et 40 % d'écorce de pin (morceaux de plus de 2 cm de côté); sable, perlite, vermiculite, pouzzolane sont un luxe bien inutile pour un sarracène rustique aussi peu exigeant. L'arrosage est permanent et a lieu grâce à la réserve d'eau qui doit être remplie d'eau peu minéralisée durant toute la période estivale. L'éclairage est de préférence naturel mais peu avoir lieu à l'aide de tubes néons horticoles adaptés réglés à 14 h de fonctionnement par jour. En hiver, on réduit l'éclairage à 7 h et on place la plante à une température inférieure à 8°C. L'arrosage est réduit à sa plus simple expression de sorte de maintenir le substrat juste humide. Durant cette période froide, le sarracène pourpre est sensible aux attaques fongiques, il est donc recommandé de le surveiller de prêt et de traiter le rhizome préventivement. Les feuilles mortes conservent très bien l'humidité et sont de véritables foyers à moisissures, il est donc conseillé de les retirer en début de saison morte.
Durée de vie: Illimitée
Appréciation :
En serre chaude: La culture est périodique et a lieu durant la saison estivale.
Le purpurea est cultivé en grand pot de plastique de 7 à 10 L de contenance. Il est conseillé d'utiliser des pots à réserve d'eau de couleur claire. Le substrat se compose de tourbe blonde pure ou d'un mélange de tourbe 60 % et 40 % d'écorce de pin (morceaux de plus de 2 cm de côté); sable, perlite, vermiculite, pouzzolane sont un luxe bien inutile pour un sarracène rustique aussi peu exigeant. L'arrosage est permanent et a lieu grâce à la réserve d'eau qui doit être remplie d'eau peu minéralisée durant toute la période estivale. En serre chaude, le sarracène pourpre se colore d'un rouge sombre et produit d'avantage d'ascidies, lorsque la température atteint les 40°C. Le rhizome grandit également plus vite, ce qui peut être un avantage lorsque l'on souhaite multiplier la plante.
En hiver, on peut laisser la plante à l'extérieur sans chauffage d'appoint.
Durée de vie: Illimitée
Appréciation :
En serre froide: La culture est périodique et a lieu en saison morte.
Le purpurea est cultivé en grand pot de plastique de 7 à 10 L de contenance. Il est conseillé d'utiliser des pots à réserve d'eau de couleur claire. Le substrat se compose de tourbe blonde pure ou d'un mélange de tourbe 60 % et 40 % d'écorce de pin (morceaux de plus de 2 cm de côté); sable, perlite, vermiculite, pouzzolane sont un luxe bien inutile pour un sarracène rustique aussi peu exigeant. L'arrosage est limité de sorte de maintenir le substrat juste humide. En serre froide, le risque d'attaques fongiques est important, il faut donc surveiller régulièrement l'état du rhizome et traiter préventivement.
Durée de vie: Illimitée
Appréciation :
En terrarium: La culuture est stable et permanente tant que l'on respecte le repos de la plante.
On la cultive dans un pot de 15 cm de diamètre sur 10 cm de hauteur, dans un substrat de tourbe 60% et d'écorce de pin 40 %. La culture dans un mélange de sphaigne fraiche et de tourbe est également possible tant que la sphaigne n'est pas enterrée. L'arrosage a lieu par immersion de la base du pot dans 2 cm d'eau peu minéralisée. L'éclairage est assuré par des tubes néons horticoles adaptés à raison de 14 h d'éclairage par jour en été et 7 h en hiver. Le terrarium est maintenu à une température de l'ordre de 25°C en été et 8°C en hiver, de sorte de respecter le cycle de la plante. En général, on maintient la plante en conditions "estivales" durant 7 mois, d'avril à octobre inclus. En hiver, il est recommandé de prendre garde aux attaques fongiques.
Durée de vie: Illimitée
Multiplication:
Sexuée:
Période de repos : L'équivalent d'une saison hivernale, à 4°C.
Durée de viabilité : 3 à 4 ans
Activation au GA3: Manque d'information sur le sujet
Abrasion du tégument : Manque d'information sur le sujet
Trempage: Il est possible de laisser tremper les graines dans de l'eau à température ambiante durant 3 jours.
Fécondation artificielle des fleurs: Les fleurs de sarracenia ne sont pas autofécondes, il est donc recommandé de les féconder manuellement à l'aide d'un pinceau propre en prélevant le pollen sur la fleur d'un plant A pour en badigeonner le stigmate de la fleur d'un plant B (cf TP).
Appréciation :
Semis classiques: Les graines sont semées dès le mois d'avril sur une terrine de tourbe fine hydratée. La culture peut être recouverte d'une plaque de verre ou de plastique transparent, dans le cas où l'air est peu humide. La température est maintenue supérieure à 18°C. Les graines germent au bout de 3 à 8 semaines et donnent naissance à des plantules à croissance lente. Elles peuvent être rempotées dès la deuxième année et atteindront l'âge adulte au bout de 5 à 7 ans, selon les conditions de culture.
Appréciation :
Culture in vitro: Ce mode de reproduction permet d'obtenir des plantes adultes plus rapidement qu'en semis classiques. Il est couramment utilsé en industrie.
Asexuée:
Appréciation :
Bouture de rhizome: Elle est réalisée en coupant des tronçons de 2 à 3 cm de longueur dans la partie vivante de la plante. On les enfonce ensuite à mi hauteur dans une terrine de tourbe fine, en veillant à ne pas endommager les racines. Il est possible de traiter les parties coupées à l'aide d'un fongicide ou de charbon actif. La bouture est rempotable dès la deuxième année et donnera une plante adulte au bout de 3 à 5 ans, selon les conditions de culture et la taille du tronçon initialement prélevé.
Appréciation :
Bouture de feuille classique: On prélève une feuille adulte avec un petit morceau de rhizome que l'on enfonce, à sa base, dans une terrine de tourbe fine hydratée. Il est possible de traiter la partie coupée aux hormones de bouturage pour faciliter la reprise. La bouture peut être rempotée dès la deuxième année et atteindra l'âge adulte au bout de 5 ans.
Appréciation : 0
Bouture de racine classique: Impossible
Appréciation : ?
Culture in vitro: Il est certainement possible de pratiquer des séparations de touffes sur gélose nutritive.
Hybridation: L'hybridation est possible avec tout type de sarracenia.
Maladies:
Virus: Rare
Acarien: Néant
Puceron: Fréquent sur les jeunes ascidies en formation
Cochenille: Fréquent sur les ascidies adultes ou en formation
Vers: Rare
Moisissure: Fréquent sur le rhizome en hiver ou sur les feuilles mortes
Germicides:
Chimiques:
Insecticide: Les insecticides du commerce pour rosier conviennent en général.
Fongicide: Les fongicides à base de sulfate double d'oxyquinoléine conviennent bien pour les semis.
Naturels:
A base d'algues: Manque d'information sur le sujet
Charbon actif: En poudre sur les parties coupées lors de bouturage par exemple
Engrais
Chimiques:
Solide: Non
Liquide: Non
Naturels: Non
Oeuf: 1 mL de blanc ou de jaune d'oeuf cru à verser directement dans chaque ascidie. Ne pas traiter plus d'une fois par mois
Produits carnés: 1 g de viande crue à déposer dans chaque ascidie une fois par mois
Fumiers divers: Non
Remarques : Ce sarracenia est le plus facile à cultiver et le plus résistant. Sa rusticité séduit ceux qui possèdent un jardin ou un balcon. Il est à conseiller aux débutants. On le trouve très facilement en jardinerie et bien souvent au détriment de la sous espèce purpurea.
 

Auteur Lionel Léopoldès
Année de création 2004
Révision 0









Copyright © par Rossolis Tous droits réservés.

Publié le: 2004-07-21 (2095 lecture(s))

[ Retour ]
Content ©