sommaire

 Administration
 Bureau
 Statuts
 Règlement intérieur
 Adhésion
 Vie associative
 Le Press-Book
 Cellule base de données
 Cellule photos

 Discussions
 Les Forums
 Chat Rossolis
 Articles
 Proposer un article
 Liste des articles
 Fouiller les archives
 Base de données
 Compte-Rendus
 Bdd visiteurs
 Album photo
 Visites virtuelles
 Taxonomie
 Liens & download
 Banque de photos
 Téléchargements
 Annuaire de liens
 Exclusivité Rossolis
 Cartes de voeux
 Informations
 Calendrier
 Contact
 Recommandez nous
 Statistiques
 Recherches
 Journal des membres
 Espace perso
 Votre Compte
 Petites annonces
 Les Blogs
photo du jour

recherches


espace detente
Les jeux carnivores :
Le pendu
Puzzles glissants

Non carnivore mais conservé suite à vos demandes :

Un grand classique

 
Rossolis: Byblis

recherchez dans ce sujet:   
[ Retour à l'accueil | Selectionnez un nouveau sujet ]

Travaux pratiques: Fécondation des fleurs de Byblis
Transmis par jessclub le 13 June 2004 à 09:36:09 CEST
Byblis

Fécondation des fleurs
de Byblis

 

 
 
 
 
 
 
But Le pollen de Byblis se détache assez difficilement des étamines et ce notamment pour Byblis gigantea.
Dans le milieu naturel ce sont les vibrations des ailes de petits papillons qui viennent butiner dans les fleurs qui détachent les grains qui vont ensuite féconder la fleur. A moins de se trouver le milieu naturel de ces espèces, il est extrêmement rare d’avoir des fécondations spontanées de fleurs et donc par la suite, production de graines.
Pour détacher les grains de pollen il va falloir reproduire une vibration à l’aide d’un objet métallique puis féconder manuellement les fleurs.
Activité Floraison de byblis gigantea variable, parfois plusieurs fois dans la saison.
Conditions Le TP peut être réalisé aussi bien à l'extérieur à l'abri du vent qu'à l'intérieur de la maison. Il a été testé sur Byblis gigantea.

 

 

 
 
 
 
 
 
Matériel

 

 

Outils Un outil plat non tranchant en bois ou en métal faisant office de spatule, une pince à épiler et une baguette à bout rond.
Consommables De quoi récupérer le pollen, éventuellement un bout de papier glacé.

 

 

 
 
 
 
 
 
Etapes

 

 

I. Le moment
II. Les outils
III. La récolte
IV. La fécondation d'une fleur
V. La récolte des graines

 

 

 
 
 
 
 
 
I. Le moment

 

 

L’ouverture des fleurs se fait en journée et il sera donc nécessaire d’être chez soi après 9h00 et avant 18h00 pour réaliser la manipulation.

 

 

II. Les outils

 

 

Pour les besoins de notre photographe et surtout pour bien vous montrer la manière de procéder, nous avons utilisé deux couteaux en inox. Ce n’est certainement pas l’outillage idéal pour ce type de manipulation et l’on conseille vivement l’utilisation d’objet métalliques plus petits et plus faciles à manipuler. D’excellents résultats sont par exemple obtenus à l’aide d’un diapason.
III. La récolte

 

 

 

 

IV. La fécondation d'une fleur

 

 

Le pollen collecté se présente sous forme de petits grains jaunes que vous allez devoir manipuler avec une extrême précaution. Ils risquent non seulement de s’envoler au moindre courant d’air mais aussi d’être dégradés par d’éventuelles frictions contre vos outils de travail. Dans notre cas nous avons choisi d’utiliser la pointe du couteau comme support de réception du pollen mais aussi comme outil de dépose pour féconder la fleur. Une opération certes un peu délicate avec un objet d’une telle taille.

Repérez le stigmate et frôlez celui-ci avec la poudre jaune que forment les grains de pollen. Renouvelez plusieurs fois pour être certain que du pollen s’est bien déposé sur celui-ci.
Il est fortement conseillé, pour se garantir un succès, de féconder plusieurs fleurs, voire même de féconder plusieurs jours de suite la même fleur. Le succès de l’opération est en effet relativement aléatoire et il est rare d’avoir plus de 50% de réussites.

 

V. La récolte des graines

 

 

Il va ensuite falloir patienter plusieurs semaines. Si la fécondation s’est faite, une petite capsule de graines va se former au centre de votre fleur une fois celle-ci fanée. Surveillez attentivement l’évolution de cette capsule car si vous ratez la récolte, les graines seront « éjectées » et il sera impossible de les récupérer. La capsule passe du vert au jaune puis au brun clair. C’est lorsqu’elle est brune et donc sèche qu’elle s’ouvre et libère les graines. Pour ma part je récolte les capsules lorsqu’elles sont jaunes et les laisse sécher dans un petit récipient.

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 

 

 

Conclusions et critiques de la méthode

 

 

 
 
 
 
 
 
1 La méthode est relativement simple à mettre en oeuvre.
2 La réussite est très aléatoire, rarement supérieure à 50 %
3 L'opération de fécondation doit être renouvelée plusieurs fois pour être efficace

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

Auteur Gérald Bach
Année de création 2004
Révision 0
 
 
 
 
 

Cette page est optimisée pour une résolution mini de 1024 par 768.
toute reproduction interdite sans l'accord de l'auteur

 



(Suite... | Travaux pratiques | Score: 4.2)
6435 lecture(s)